Billet d’humeur : Fascisme, complotisme et corona-confusionnisme

Ces derniers jours sur Facebook notamment, a circulé un extrait d’un peu plus de trois minutes montées à partir d’une vidéo visible sur YouTube intitulée « World Doctors Alliance First Hearing ». La vidéo nous pose problème pour plusieurs raisons. On peut y apprendre, notamment :

1) qu’il n’existe pas de « pandémie » ni « d’épidémie », parce que selon eux « ces mots sont utilisés ensemble » (sic).
Cette phrase ne veut rien dire. Une épidémie est la propagation d’une maladie infectieuse à un grand nombre de personnes. Une pandémie mondiale est la propagation d’une maladie infectieuse à tous les continents.

2) que le COVID19 est une grippe saisonnière normale.
Ce qui va à l’encontre du consensus scientifique mais aussi à l’encontre de l’expérience des nombreuses personnes qui ont été atteintes par le virus.

3) que des patients en soin palliatifs, à qui on ne donnait plus ni eau ni nourriture, se sont vus administré de la morphine ce qui, selon eux, entraine des problèmes respiratoires.
Quel est le rapport ? S’il est suggéré que c’est la morphine et non le Covid qui est responsable des troubles respiratoires, il s’agit d’une déclaration grave qui manque largement de justifications scientifiques, voire de simples éléments de preuve.

4) que des médecins qui ont vraiment à coeur le bien être des patients ne peuvent pas parler puisqu’on leur a donné de l’argent pour les faire taire. Mais aussi parce que dans le cas contraire, ceux-ci perdraient leur emploi.
Sans parler du budget nécessaire à la corruption de tous les médecins du monde ou presque, une fois de plus, aucune preuve et aucun témoignage n’est apporté. En outre, la thèse simpliste de la corruption généralisée et mondiale occulte de vrais problèmes comme l’absence de débats publics sur les processus de validité scientifique (fiabilité du testing, vitesse de production d’un vaccin) et, de façon plus générale, l’infantilisation systématique des patients.

Au-delà de ces éléments rhétoriques disponibles en visionnant la vidéo, une enquête succincte permet de révéler d’autres détails concernant l’identité et les intérêts des intervenants.

– « World Doctors Alliance » est une association créée le 10 mai 2020. Contrairement à ce que son nom laisse à penser, elle n’a pas valeur de reconnaissance scientifique mondiale et se sert de ce nom en guise de caution. Une association de collectionneurs de timbres pourrait théoriquement porter le même nom.

L’Association est composée de 17 membres. Présentation par leurs propres mots. En italique nos commentaires :

– Dr. Mohammad Adil, président de l’association.

Elke de Klerk, naturopathe.

– Dr. Mikael Nordfors, qui espère organiser un nouveau procès de Nuremberg (!), à Nuremberg, pour traduire en justice les criminels que se trouvent derrière ce « hoax » qu’est le COVID19.
Il n’est pas rare dans les sphères conspirationnistes, de voir la situation présente comparée au nazisme. Ces comparaisons relèvent systématiquement d’une banalisation du nazisme, dont les antisémites raffolent. Cette mise en équivalence entre le procès international qui jugea les criminels nazis et les personnes « responsables du COVID19 » constitue, sans aucun doute possible pour nous, un « red flag » (drapeau rouge, signe qui devrait alerter) qui confirme à nouveau les liens entre l’extrême-droite et les conspirationnistes.

Dr. Zac Cox, dentiste holistique, qui prétend que le confinement a causé plus de dommages que le virus. D’emblée il y a là un problème de méthode évident, puisque rien n’est dit sur le nombre de morts qu’il y aurait eu sans confinement. Nous ne parlons pas ici des mesures qui auraient dû être prises et qui ne l’ont pas été, ni de la manière dont le confinement aurait dû être organisé pour ne pas provoquer tous ces dégâts (de santé mentale, entre autres), mais du simplisme de cette formulation.

Boris Dragin, naturopathe.

Martin Byrne, avocat.
Il a aussi participé à l’émission télé-crochet « The X-Factor ».

Monica Helleberg, professeure et visionnaire (sic).

Mads Palvig, ancien banquier d’investissement, fondateur du parti populaire JFK21, apporte à la table une plateforme économique basée sur son expérience à la Federal Reserve et comme agent dirigeant des obligations pour Morgan Stanley, Crédit Suisse et Barclay’s.
Le parti JFK21 est un parti d’extrême-droite populiste, relayant les thèses du réseau conspirationniste Qanon et défendant qu’il existe un réseau pédophile aux USA auquel serait lié Hillary Clinton, mais aussi que le 11 septembre est un « inside job » piloté par Israël, et que George Soros a travaillé pour les nazis. Ce parti est évidemment pro-trump.

David Kurten, britannique, fondateur du « Heritage Party », parti notamment anti-immigration et anti-avortement, en vue de sa candidature à la Mairie de Londres.
Il est également ancien membre du parti UKIP, parti nationaliste et populiste au Royaume-Uni.

Monique Janssen, psychologue.

Wendy Enkels, qui vient des Pays-bas et veut créer un nouveau monde plus sincère.
C’est bien Wendy, nous aussi mais pas avec ta bande de copains-copines.

Agathe Dorado, médecin holistique, qui pense que la 5G déclenche le coronavirus.

Fiona Hine, qui a fait un site : https://covileaks.co.uk/ qui sans surprise ressemble à tous les autres sites conspirationnistes sur le sujet, renvoyant uniquement à d’autres sites conspirationnistes.

– Dr. Margareta Griesz-Brisson, neurologue, qui demande toujours aux autorités allemandes des preuves quant à la nocivité du covid qui justifierait les mesures d’endiguement de l’épidémie.

– Dr. Heinrich Fiechtner, oncologue, médecin palliatif et député allemand. Il veut retourner à la valeur éternelle de la Création, quand l’homme était libre, ce qui serait en grand danger à cause de cette panique, cette théorie sataniste (sic) du covid19 qui serait imposée aux hommes partout dans le monde.
Ce docteur est effectivement député du parti Alternative für Deutschland (AfD), un parti allemand conservateur, populiste, anti-immigration, islamophobe, antiféministe, climato-sceptique, ultranationaliste, aux tendances antisémite, identitariste et néonazie.

– Prof. Dolores Cahill, qui pense que le virus corona est une grippe saisonnière et qu’il existe des médicaments tels que l’hydrochloroquine pour soigner correctement le virus, qu’il n’y a pas besoin, selon elle, ni de distance physique, ni de masques, ni de quarantaine.
Elle est la porte-parole du « Irish Freedom party » un petit parti populiste d’extrême-droite, proche de l’UKIP anglais, qui croit en la théorie conspirationniste du grand remplacement.

– Dr. Heiko Schoning, fondateur de l’association.
Notamment connu pour avoir été arrêté à Londres lors d’une manifestation contre les mesures sanitaires. Heiko Schoning y a pris la parole mais aussi David Icke, célèbre conspirationniste partisan du complot juif mondial, des illuminatis, mais aussi des reptiliens, et du pseudo réchauffement climatique qui n’existerait pas.

Enfin, la page Facebook « MG » (mechantsgarcons.com) qui a partagé la vidéo est un site masculiniste et raciste.

Nous tenons à féliciter toutes les personnes qui ont partagé cette vidéo pour leur curiosité, leur esprit rebelle indomptable et leur capacité d’enquête et de discernement (qui s’est arrêtée à la simple confirmation de ce qu’ils voulaient entendre) sans prendre la peine de vérifier ne serait-ce que trois minutes les sources qu’ils et elles relaient et renforcent par ce relais. Ils et elles auraient pu également s’intéresser à l’état du personnel soignant dans les hôpitaux de leur région.

Il nous semble plus que jamais nécessaire de rappeler que l’ADN de l’extrême-droite politique est complotiste, c’est l’histoire qui nous l’enseigne. C’est pourquoi vous verrez systématiquement, pour peu que vous cherchiez un peu, qu’à côté des promoteurs du complotisme, le fascisme n’est jamais loin. L’une des très grandes forces du fascisme, c’est sa séduction par le rejet « du système », par essence totalisant. A contrario, nous, antifascistes, partageons, le rejet des systèmes d’oppression : le fascisme, le patriarcat, le capitalisme, le racisme, le validisme, etc. Ces systèmes sont complexes mais identifiables, étudiés et incarnés dans le corps social de façon lisible, pas dans des complots cachés.

Nous ne marcherons jamais avec les réactionnaires d’extrême-droite, comme nous l’avons vu notamment à Berlin (les Reichsbürger le 29/08/20) ou à Bruxelles (Viruswaanzin 16/08) ou Liège (Humanifestation, Qanon 11/10) dans des formes moindres mais qui nous paraissent relever de la même confusion à ce stade.

Nous ne nous boucherons pas le nez ni les yeux en refusant de voir la réalité : le capitalisme et son productivisme produisent et produiront d’autres virus (déforestation, élevage industriel, etc.), ils détruisent nos systèmes de santé et de solidarité collectives. Nous savons ce que nous devons défendre, mais si nous nous faisons emmener sur des chemins d’extrême droite par désinformation et lavage de cerveau, nous y perdrons toujours du terrain.

Deux sympathisants du front antifasciste de liège

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.